mai 04, 2018

The White Princess

The White Princess est une mini-série de 2017
composée de 8 épisodes,
suite de la mini-série The White Queen.
Il s'agit d'une adaptation filmique du roman de Philippa Gregory.



Synopsis

En 1485, la princesse Élisabeth d'York épouse le Roi Henry Tudor (Henri VII) dans l'espoir de mettre un terme à la Guerre des Deux-Roses qui déchire le pays. L'Angleterre est alors unifiée, mais le mariage est rapidement mis en péril par les familles des deux époux qui tentent chacune de s'attribuer le pouvoir.




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Elizabeth - Lizzy ๑ Jodie Comer
Henry VII Tudor ๑ Jacob Collins-Levy
Margaret Plantagenet ๑ Rebecca Benson
Elizabeth (reine douairière) ๑ Essie Davis
Princesse Cécile d'York ๑ Suki Waterhouse


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Très curieuse de découvrir la suite de The White Queen, j'ai été contente de me lancer dans le visionnage de la (mini) série de sa chère fille The White Princess. Je vous présentais, fin décembre, quelques films et séries qu'il me plairait de voir en 2018, c'est désormais chose faite pour les aventures de cette petite Princesse Blanche. 


Les premiers épisodes ont été assez déstabilisants, car il fallait tout d'abbord se remettre dans l'histoire et se rappeler des personnages (sachant qu'ils ont revu le casting en entier !) et se rappeler d'où est-ce que chacun en était dans sa quête du pouvoir... etc. Puis, une fois le décor (re)planté, et l'abstraction faite sur la véracité historique pas tout à fait juste, nous voilà plongés dans les intrigues de la courronne d'Angleterre redevenue "rouge" grace à (ou "à cause de", c'est selon) la dynastie Tudors. 


Une princesse blanche qui va devenir une Reine pas aussi blanche que prévu  par sa mère et qui va tirer plutôt vers rose d'ailleurs (mélange du rouge d'adoption de son époux Tudors et de son blanc de naissance d'York). On peut voir une métamorphose du personnage de Lizzie vraiment flagrant au fil des épisodes. Déjà à la fin de The White Queen, la petite princesse a su nous montrer son petit caractère de rebelle mais cette fois, elle se laisse totalement guider par son cœur et n'écoute qu'elle même. Au début, elle ressemblerait presque à une adolescente bougonne et contre tous, mais, devient peu à peu une femme et une reine à part entière. 


J'ai lu de nombreux avis de personnes ayant préféré cette suite à la série The White Queen, et entonnement moi ce serait plutôt l'inverse. J'ai trouvé qu'il se passait beaucoup plus de choses dans la première série et qu'on ne s'ennuyait pas une seconde, alors que cette fois, les intrigues sont tirées en longueur et parfois même, je me forçais un peu à continuer mon visionnage... 

Pour ce qui est des costumes (et coiffures) et décors, cette fois encore, nous voilà comblés par cette série ! Comme vous pourrez le voir sur les petites photos d'illustration de cet article, les robes sont vraiment superbes... 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Guide de recherche

Acteurs

Un petit aperçu de certains acteurs et actrices (que j'aime beaucoup) récurrents dans les period dramas...

Abécédaire

Ici sont classées toutes les chroniques du blog par ordre alphabétique (pratique hein ? ^^)

Coups de ♡

Vous retrouverez ici mes films et séries coup de coeur, que je vous conseille vraiment de voir...

image
Mais au fait,

tu peux m'appeler Myam !

Grande amoureuse de l'Histoire et des vieilles pierres qui ont vu défiler et vivre des têtes couronnées. Je suis également une cinéphine et c'est tout naturellement que ma préférence se porte sur des films et séries à caractère historique.

Si, comme moi, vous êtes toujours à la recherche d'un bon film d'époque à regarder un soir, ou encore une série qui vous permettrait de remonter le temps et vous perdre dans le froissement des robes de ladies, vous êtes au bon endroit ! Vous voilà dans mon petit repère virtuel où j'aime partager avec vous mes impressions sur les films et séries historiques que je regarde. Elizabeth Bennet, Jane Eyre ou encore Anna Karenine ont beau être âgées de plusieurs centaines d'années, laissez moi vous montrer que ces dames ne sont pas si ringardes qu'on pourrait le penser !