8 sept. 2017

Testament of Youth


Testament of Youth (Mémoires de Jeunesse en VF) est un film de James Kent de 2014.
Il s'agit d'une adaptation filmique d'une autobiographie de l’écrivaine
anglaise Vera Brittain, pendant la première Guerre Mondiale. 



Synopsis

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l’esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d’admission à Oxford, malgré l’hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d’amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l’Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s’engagent dans l’armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde. (source)


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Vera Brittain ๑ Alicia Vikander
Roland Leighton ๑ Kit Harington
Edward Brittain ๑ Taron Egerton
Victor Richardson ๑ Colin Morgan
Tante Belle ๑ Joanna Scanlan
Mr. Brittain ๑ Dominic West
Mrs. Brittain ๑ Emily Watson


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon Avis

Il est vrai que jusqu'à présent je vous ai plutôt parlé de films d'époques plus lointaines que la première Guerre Mondiale, qui remonte maintenant à une centaine d'années. Pourtant, en voyant ce film, on ressent tout de même que le monde n'était pas le même qu'on le connait aujourd'hui et qu'il était même à l'aube d'un grand bouleversement. Je ne m’attendais à rien venant de Mémoire de Jeunesse car je n’avais lu ni critique ni même un résumé. Je savais simplement, en regardant quelques captures du film, qu’il s’agirait d’un film se déroulant pendant la première guerre mondiale. J’aime beaucoup découvrir un film par moi-même, et il arrive assez fréquemment que mon avis diffère des critiques générales qu’il a pu recevoir.


Je trouve que le film pourrait être divisé en deux parties. L’une représenterait le premier tiers du film, dans laquelle on apprend à connaître les personnages mais aussi et surtout on s’y attache. On rêve avec la jeune et jolie Vera, d’une belle et longue vie heureuse avec le jeune et beau Roland… Tout débutait si bien, niais à souhait, mais juste comme on aime ! Les décors sont assez bucoliques et les costumes (notamment les robes de Vera) sont vraiment beaux. 


La seconde partie débuterait d’après moi, dès l’annonce que le pays entre en guerre. J’ai d’ailleurs trouvé très subtils les petits clins d’œil historiques nous faisant comprendre qu’elle arrivait, à nous qui connaissons le malheureux cours de l’histoire et l'enchaînement des événements. Je pense notamment au journal laissé sur un banc, sur lequel on pouvait lire en une l’un des principaux déclencheurs de cette guerre. Cette seconde partie est, comme on peut l’imaginer, beaucoup plus sombre et triste que la première. On comprend assez facilement, grâce à la toute première scène du film, avant le flash-back de Vera, quels genres d'événements vont arriver


Mémoires de Jeunesse est un bon film car, il m’a fait pleurer (et je l’avoue sans honte oui oui) et je trouve que l’émotion que peut provoquer un film le défini assez bien… Il en est de même pour une comédie, si vous ne (sou)riez pas devant, je trouve que le job n’est pas fait. Là, l’émotion voulue y était présente… J’apprécie beaucoup lorsque à la fin d’un film tiré d’une histoire vraie, on nous présente sous forme de petit résumé, ce que sont devenus les personnages par la suite. Je trouve cela réconfortant, nous avons moins la sensation d’être laissé là, sur notre fin.

J’étais contente de retrouver en têtes d’affiche, deux acteurs que j’aime beaucoup. Alicia Vikander, que je découvre petit à petit dans de plus en plus de films et qui devient une véritable « period actress » tant ce genre de rôles qu’elle accumule doucement, lui va bien. Mais on peut également retrouver Kit Harington, qui tente de se défaire de son étiquette de Jon Snow, un peu trop marquée.


Myam StramGram
Le petit mot de la fin

Te voilà au bout de cet article ! J'éspère que le contenu t'a plu. N'hésite pas à me laisser un petit mot dans les commentaires plus bas, pour me donner ton avis et me conseiller des films et séries que tu as aimé ! à bientôt :)

2 commentaires: