25 août 2017

Versailles (saisons 1 & 2)


Versailles est une série originale Canal +
créée par Simon Mirren et David Wolstencroft et diffusée
depuis novembre 2015 en France. Il s'agit d'un biopic
sur une partie du règne du roi de France, Louis XIV.


Synopsis

Versailles, 1667. Louis XIV a 28 ans. Pour soumettre la noblesse et imposer définitivement son pouvoir absolu, il lance la construction de Versailles… comme on tend un piège. Louis XIV est un jeune roi hanté par un traumatisme d’enfance, la Fronde, une rébellion des nobles contre son père, Louis XIII… Il va se révéler être un stratège politique hors du commun, manipulateur, machiavélique, et va "inventer" Versailles pour éloigner les nobles de Paris, les garder sous contrôle, et progressivement transformer le château en une prison dorée. Il est aussi capable de passions romanesques. Mais comment les vivre quand on est le plus grand roi du monde ? (source)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Le casting

Louis XIV  George Blagden 
Philippe d'Orléans  Alexander Vlahos 
Henriette d'Angleterre  Noémie Schmidt 
La princesse Palatine  Jessica Clark
Le chevalier de Lorraine  Evan Williams 
Marie-Thérèse d'Autriche  Elisa Lasowski
Madame De Montespan  Anna Brewster 
Fabien Marchal  Tygh Runyan 
Bontemps  Stuart Bowman


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Saison 1 

Depuis l’annonce de la série, je ne tenais pas en place ! « La nouvelle série de Canal + va s’appeler Versailles ». Est-ce qu’on peut faire plus explicite que ça ? Le titre est vraiment bien choisi je trouve. Je le vois comme à double sens : Versailles comme le lieu où le roi et toute la cour vit, où se passent les intrigues : un Versailles qui englobe tout le monde, pas seulement le roi... Et puis Versailles comme représentation de Louis XIV. Ce château c’est une partie de lui-même, car il l’a voulu à son image (en tout cas celle qu’il avait de lui-même). Il se construit intérieurement comme le château est en cours de construction. Dans cette première saison, Louis est jeune et a perdu sa mère il y a peu de temps. Cela ne fait pas très longtemps qu’il a emmené toute sa cour à Versailles et tout le monde patauge encore un peu dans les marais environnants. On ne sait d’ailleurs pas encore exactement « où on met les pieds ». Si nous faisons abstraction de la véracité historique et nous concentrons seulement sur le fait qu’il s’agisse d’une série, j’ai trouvé le choix des acteurs vraiment bon. Ça m’a fait plaisir de retrouver Georges Blagden même si au départ j’avais peur de voir en lui Athelstan (le personnage qu’il campait dans la série Vikings), finalement le rôle de Louis XIV lui va très bien ! Le couple Louis et Henriette (sa belle-sœur) est vraiment beau également. Quant à Philippe d’Orléans (appelé « Monsieur »), j’ai trouvé leur relation fraternelle un peu redondante. Je m’explique, à coup de « je t’aime moi non plus » tout au long de la saison ils ne font que se chamailler, se faire confiance, puis re-chamaillerie, etc. Mais je pense qu’il était nécessaire de planter le décor car, leur relation est quelque chose d’important dans la vie de Louis (et la vie/carrière de Philippe aussi). Cette première saison était vraiment prometteuse, rien que le premier épisode nous en mettait plein la vue, surtout avec cette fin très mystérieuse (la naissance du petit garçon qu’attend la reine)… mais je n’en dirai pas plus ! La mort de certains autres personnages était aussi surprenante. En bref, c’est une série qui vit, et j’ai hâte de découvrir les saisons à venir, pour savoir jusqu’où comptent-ils aller dans la vie du Roi Soleil.


Saison 2 

Nouvelle saison, nouvelles intrigues et nouveaux personnages… mais également nouvelle maîtresse pour le roi ! Madame de Montespan est beaucoup moins douce et sympathique qu’Henriette, je pense que nous serons tous d’accord… mais bon, elle fait partie de l’Histoire ! La relation entre Philippe et Louis évolue dans cette deuxième saison. Un peu moins de chamaillerie, ou en tout cas, un peu plus d’aplomb de la part de Philippe ! Nous découvrons également un peu plus en profondeur le personnage du Chevalier de Lorraine ce qui le rend moins superficiel et plus humain que dans la première saison. On creuse doucement pour savoir enfin ce qui se cache derrière toute cette poudre et ces tenues extravagantes… ! Enfin, l’arrivée d’un personnage que j’attendais et dont je ne suis pas déçue du tout, La Princesse Palatine ! Même si … est beaucoup trop jolie pour ce rôle, je trouve qu’elle a un charisme qui va bien au personnage. J’étais vraiment contente de la relation qui la lie à Monsieur et ce trio qu’ils forment avec le Chevalier existe, contrairement à son précédent mariage où on pouvait ressentir une véritable amertume entre le Chevalier et Henriette.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Lire l'article
4 commentaires
Partager sur

18 août 2017

Silk


Silk (Soie en VF) est un film de François Girard sorti
en août 2009 en France. Il s'agit d'une adaptation filmique du roman
éponyme d'Alessandro Baricco paru pour la première fois en 1996.


 

Synopsis 

Années 1860, une maladie ravage les élevages européens de vers à soie. Même les œufs de provenance aussi lointaine que l'Inde et l'Afrique sont infectés, et le commerce entier de la soie en Europe semble condamné. Hervé Joncour, un jeune officier tout juste marié à sa femme dévouée, Hélène, est chargé par les éleveurs de Lavilledieu d'une périlleuse mission : il doit se rendre en secret au Japon, l'île fermée aux étrangers, qui produit la plus belle soie du monde pour y acheter des œufs sains et les ramener en France avant leur éclosion...


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Soie est un film "à festival". D'ailleurs il a été présenté au Festival International du Film de Toronto en 2007. Le genre de film où le spectateur doit être actif et non pas se laisser porter passivement, non, il doit penser à ce que pourrait penser le personnage parce qu'on ne le fera pas à sa place. Les sentiments et les émotions ne sont pas explicites et même les moments où la voix de Hervé parle on ne sais pas trop s'il nous raconte tout ça par regret, ou parce qu'il est mort (pourquoi pas) ou parce que je ne sais quoi d'autre encore... Ce que j'entend pas là c'est que tout le long du film on attend quelque chose de plus à ce qui est en train de se passer. Tout reste en suspend, et les scènes manquent de profondeur. On aimerait aimer ou détester des personnages mais malheureusement aucune émotion ou sentiment ne se créent malgré les scènes se succédant. Quand un malheureux événements arrive, je n'ai même pas ressenti de compassion ou de tristesse pour les personnages. D'ailleurs les personnages ne sont pas charismatiques du tout. On ne sait pas où ils veulent en venir et on se demande si eux-mêmes le savent ! J'ai trouvé le film long... et la fin assez logique et sans surprise. Vraiment pas un coup de cœur du tout, et heureusement que Keira Knightley était au casting car je pense que je ne serais pas allée jusqu'au bout sinon...

Lire l'article
1 commentaire
Partager sur

11 août 2017

North & South


North and South (Nord et Sud en VF) est une mini série de BBC
diffusée initialement à la télévision britannique en 2004.
Il s'agit d'une adaptation du roman du même nom
d'Elizabeth Gaskell publié pour la première fois en 1855.
Cette mini série comporte 4 épisodes.


Synopsis

Dans les années 1850, Margaret Hale et ses parents abandonnent le presbytère de Helstone, dans le sud de l'Angleterre pour Milton, une ville manufacturière du Nord où Mr Hale, qui a décidé de quitter le clergé officiel, est assuré de trouver un emploi de professeur. La famille s'efforce de s'adapter aux coutumes difficilement compréhensibles pour elle, de la ville industrielle, entrant en relation avec les riches et entreprenants Thornton, propriétaires d'une importance manufacture de coton. John Thornton, le patron, devient l'élève et l'ami de Mr Hale, mais se heurte à Margaret, scandalisée par son intransigeance et la misère dans laquelle vivent les ouvriers. Elle, de son côté, devient l'amie de Bessy Higgings, une ouvrière de son âge, et de son père, un responsable de l'Union qui programme bientôt une grève longue et dure. Mais la grève se termine dramatiquement et la succession de deuils qui accable Margaret l'éloigne de Milton. L'intrigue amoureuse entre la fière Margaret, pleine de préjugés contre le Nord, et le charismatique Thornton, chevalier de la jeune industrie cotonnière, se noue dans le cadre d'une grande fresque industrielle où l'amitié et les relations familiales ont aussi leur rôle à jouer. (source)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Je connaissais la mini série de nom, et avait cherché à l’époque sur internet s’il était possible de la trouver, mais en vain… et puis, quelques années plus tard, au détour d’une balade sur Netflix, j’ai découvert qu’elle était disponible (elle ne l’est plus à ce jour d’ailleurs) ! Je me suis empressé de la dévorer... J’ai beaucoup aimé cette petite série. Ses décors de l’époque industrielle sont vraiment bien travaillés et très représentatifs de l’esprit souhaité. Cela change, je trouve, de se retrouver au cœur de ces usines et de ces travailleurs aux visages noirs… Avec les period dramas, on est plus souvent en pleine campagne au milieu des hautes herbes des paysages verdoyants. Finalement, on se retrouve comme le personnage de Margaret à découvrir ce monde sombre du profit, où les patrons des entreprises tiennent les rênes de la vie de leurs salariés à coup de « marche ou crève » ! Et encore des visages connus dans cette série, dont Brendan Coyle, notre cher Monsieur Bates de Downton Abbey. Par contre, je vais cassé un peu le côté fleur bleue du film mais, si je devais trouver un petit bémol à l’histoire d’amour (parce que oui, il y en a forcément une hein !), je dirais qu’il est dommage qu’on attende toute la série que Monsieur Thornton veuille bien se décider à faire un pas vers Mademoiselle Hale, et que finalement tout s’accélère et se conclus à la toute dernière minute. Voilà, c’est le mot « dommage » !

Lire l'article
Aucun commentaire
Partager sur

4 août 2017

The Young Victoria


The Young Victoria (Victoria, les jeunes années d'une reine en VF)
est un film de Jean-Marc Vallée sorti en juillet 2009.
Il s'agit d'une adaptation filmique d'une partie de la biographie de la Reine Victoria.



Synopsis 

La reine Victoria fut l'une des souveraines les plus importantes du monde. Son tempérament, sa vision et sa personnalité hors norme en ont fait une souveraine d'exception et une femme extraordinaire. Elle monta sur le trône d'Angleterre à l'âge de 18 ans. Le film nous plonge au coeur d'un fascinant destin qui, des premières années chaotiques à sa légendaire histoire d'amour, devint une saga inégalée.. (source)


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

A l'époque à laquelle j'ai vu ce film pour la première fois, je l'ai adoré. J'ai découvert la personnalité et la vie de la reine Victoria grâce à lui, et cela m'a donné envie d'en savoir plus sur la suite des événements et de sa descendance... car le film commence quand le roi meurt et qu'elle se fait couronner et s'arrête avant qu'elle ne tombe enceinte de son premier enfant, quand Albert commence doucement à trouver sa place (son bureau même ^^) dans la vie de la reine ! Le titre l'indiquait : il s'agit des jeunes années de la reine. Maintenant que j'ai vu la première saison de la série Victoria (dont je vous parlais ici) je trouve que la série dépeint plus en détail son caractère et les différentes épreuves auxquelles elle doit faire face.


Même le caractère d'Albert est plus travaillé dans la série. Du coup j'aime un peu moins le film depuis... mais Emily Blunt est si jolie en reine et Rupert Friend est plus sexy que l'Albert de la série... mais peut-être moins ressemblant tout de même ? En bref, j'ai trouvé que c'était un très bon period drama mais l'histoire est peut-être un peu trop survolée à mon goût !


Lire l'article
Aucun commentaire
Partager sur