15 déc. 2017

Belle


Belle est un film de Amma Asante sorti en 2014 en France.
Il s'agit d'un biopic "inspiré de faits réels"
de la vie de Dido Elizabeth Belle.



Synopsis

En Angleterre, au XVIIIe siècle, Dido Elizabeth Belle, une métisse, fille illégitime d’un amiral de la Marine royale, est élevée par son grand-oncle aristocrate, lord Mansfield, et son épouse. Dido bénéficie de certains privilèges, mais la couleur de sa peau lui interdit de participer aux activités habituelles d’une jeune fille de son rang. Elle s’éprend bientôt d’un jeune avocat, Monsieur Davinier, qui rêve de changer le monde. Tous deux vont amener lord Mansfield, le Président de la Haute Cour d’Angleterre, à mettre fin à l’esclavage dans son pays…


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Dido Elizabeth Belle ๑ Gugu Mbatha-Raw
Elizabeth Murray ๑ Sarah Gadon
John Davinier ๑ Sam Reid
Lady Mary Murray ๑ Penelope Wilton
Captain Sir John Lindsay ๑ Matthew Goode
Lady Mansfield ๑ Emily Watson
Lord Mansfield ๑ Tom Wilkinson
Lady Ashford Miranda Richardson
Oliver Ashford ๑ James Norton
James Ashford ๑ Tom Felton


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

J’avais déjà vu de nombreuses photos de capture de scènes du film sur les réseaux sociaux mais n’avais jamais été trop attirée par son visionnage. De belles robes d’époque, certes, mais j’ai été aveuglée par mes aprioris je pense. Car en effet sans même avoir lu le synopsis, je croyais que ce film était un anachronisme à lui seul : un nom plutôt cucul-la-praline et en tête d’affiche, une jeune femme noire en robe de lady anglaise, à cette époque, ce n’était pas courant du tout, alors je pensais qu’ils avaient voulu se la jouer Robin des Bois anti-conventionnel en mettant une actrice noire (un peu comme dans le dernier film Disney, la Belle et la Bête vous voyez)… Mais ce que j’aime le plus dans les films d’époque, ce sont leur côté « historique » qui nous montre comment était la vie à ces époques lointaines, donc si ça sent trop le faux, j’aime moi. Sauf qu’en fait ici, ce n’était pas le sujet. Lorsque j’ai vu l’étiquette « inspiré de faits réels » mon regard a totalement changé sur le film ! Il m'a paru légitime et vraiment intéressant et c’est même avec curiosité que je l’ai regardé du coup ! 


Le film a deux facettes : celui d’une romance entre deux jeunes gens séparés par des classes sociales (le genre de sujets fétiches des periods dramas donc), mais également une dimension politique et culturelle puisqu’il s’agit, comme vous aurez pu le deviner, de l’esclavage des noirs en Europe. Ce film nous montre le déroulement d’un petit fait divers de l’époque, synonymes d’un petit pavé supplémentaire sur le chemin de la liberté et de la reconnaissance des esclaves non plus comme des objets mais comme des êtres humains. Le film traite le sujet de façon très soft, certes, mais l’idée y est. 


D’un point de vue décors et costumes, ce film est très agréable à regarder : de belles tenues et une grande et belle demeure de l’époque ! Ajoutez par-dessus une histoire d’amour et voilà tout ce qu’il faut pour me faire plaisir dans un period drama je crois… ! 

Pour la partie clin d’œil au casting, on aura reconnue Tante Murray qui joue également Isobel Crawley Downton Abbey (dont je vous parlerai prochainement, promis !), mais aussi le petit Malfoy qui a bien grandi depuis sa sortie de Poudlard ;)


Lire l'article
2 commentaires
Partager sur

8 déc. 2017

A Little Chaos


A Little Chaos (Les Jardins du Roi en VF) est un film d'Alan Rickman  de 2015.
Il s'agit d'une sorte de biopic sur la création d'un bosquet des jardins
du château de Versailles par André Le Nôtre et de la paysagiste fictive, Sabine de Barra.

Synopsis

Artiste aussi douée que volontaire, Sabine De Barra conçoit de merveilleux jardins. En 1682, son talent lui vaut d’être invitée à la cour de Louis XIV, où le célèbre paysagiste du roi, André Le Nôtre, fasciné par l’originalité et l’audace de la jeune femme, la choisit pour réaliser le bosquet des Rocailles. Ce sera une pièce maîtresse des jardins, la salle de bal à ciel ouvert du nouveau palais que le Roi Soleil souhaite créer à Versailles pour éblouir l’Europe. Tout en donnant son maximum et en menant l’incroyable chantier pour terminer à temps, Sabine s’aperçoit vite qu’à la cour, le talent ne suffit pas : il faut aussi maîtriser l’étiquette et savoir naviguer dans les eaux troubles des intrigues. La jeune femme défie les barrières sociales et celles liées à son sexe ; elle noue même une surprenante relation avec le roi et gagne la confiance du frère du souverain, Philippe. Au-delà des interdits et des passions, au coeur d’une cour sur laquelle le monde entier a les yeux rivés, Sabine et Le Nôtre vont tout donner pour porter le rêve de leur vie malgré les obstacles...


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

André Le Nôtre ๑ Matthias Schoenaerts
Sabine De Barra ๑ Kate Winslet
Louis XIV ๑ Alan Rickman
Philippe d'Orléans ๑ Stanley Tucci
Madame Le Nôtre ๑ Helen McCrory
Duras ๑ Steven Waddington
Madame De Montespan ๑ Jennifer Ehle

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Je suis allée voir ce film à sa sortie au cinéma et je l’ai beaucoup apprécié ! L’histoire est assez simple et facile à comprendre même si nous ne sommes clairement pas calés en Histoire de France (pour en rassurer certains !). J’ai été déçue d’apprendre que Sabine DE BARRA est en fait un personnage fictif et que ce scénario, même s’il est inspiré de faits réels, ne retrace pas une véritable partie de la vie d’André Le Nôtre (et de Louis XIV du coup également). Mais bon, le film est composé de bons ingrédients et la magie opère tout de même !

Nous découvrons, en plus d’André Le Nôtre, un roi Louis XIV vieillissant, fatigué de la vie et des soucis qu’elle lui apporte. Il est en recherche de simplicité pour finir cette vie plus que mouvementé tranquillement. Alan Rickman a choisi de faire l’image d’un roi qui prend du recul sur la vie et sur ce qui l’entoure à Versailles… C’est agréable aussi de le voir plus mature et posé que dans la plupart des films ou on met surtout en avant sa jeunesse fougueuse et ses envies de conquêtes. 


Trois grosses têtes d’affiche pour un film dont on n’a pas beaucoup entendu parler (à mon goût) et qui n’est vraiment pas resté assez longtemps au cinéma (malheureusement, c’est souvent comme cela pour de nombreux films historiques, soit.). Matthias Schae… Schor… Schuert…. ? Non vraiment, je n’arriverai jamais à l’écrire (ni le dire correctement d’ailleurs) pourtant ce n’est pas faute d’en entendre parler par mon amie Léa qui est sous son charme depuis la sortie du film Loin de la Foule Déchaînée (dont je vous parlais ici) ! On retrouve enfin, avec une joie non dissimulée, un duo de choc des années 90’ avec Alan Rickman et Kate Winslet. On les avait adorés à l’affiche de Raison et Sentiments et les revoir ensemble dans un dernier film m’a fait vraiment plaisir. 

Pour ce qui est de l’ambiance générale du film, les décors restent assez simples mais réussis. Des détails bien choisi et beaucoup de plans en extérieur (logique, ce sont des paysagistes hein), ce qui change de l’incontournable Galerie des Glaces quand on nous parle de Versailles dans un film. J’ai trouvé très intéressant d’avoir un aperçu des techniques de créations d’un bosquet des jardins du château que j’ai déjà pu voir de mes yeux. On se rend compte de la complexité pour l’époque, d’installer tout cela… !

Lire l'article
2 commentaires
Partager sur

1 déc. 2017

Little Dorrit


Little Dorrit (La Petite Dorrit en VF) est une mini série de BBC
diffusée initialement à la télévision britannique en 2008.
Il s'agit d'une adaptation du roman du même nom
de Charles Dickens publié pour la première fois en 1855.
Cette mini série est divisée en 8 parties.


Synopsis

Depuis sa naissance, la jeune Amy Dorrit vit à la Maréchaussée, prison pour dettes de Londres. Elle y prend soin de son père William, qui y vit depuis des décennies et y bénéficie d'une position privilégiée. À l'insu de son père, et pour aider sa famille, elle travaille comme couturière chez Mrs Clennam, une femme acariâtre et invalide qui vit dans une maison délabrée. Arthur Clenmam revient de Chine où il a passé vingt ans avec son père, décédé en lui demandant de remettre à sa mère une montre et d'« arranger les choses » sans lui donner plus d'explication. Arthur et Amy deviennent amis, et il s’évertue à améliorer les conditions de vie de la famille Dorrit, jusqu'à engager Pancks pour l'aider à comprendre pourquoi Dorrit est en prison. (source)


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Je ne vais pas vous cacher que cela fait un long moment que j’ai vu cette mini-série. Mes souvenirs ne sont plus très frais mais je tenais à vous présenter cette petite série tout de même, parce qu’elle a de belles têtes d’affiche déjà, et puis parce qu’une adaptation d’un grand classique de Charles Dickens, c’est toujours intéressant non ?

En tête d’affiche, comme je vous le disais, on retrouve avec plaisir une jeune Claire Foy (loin de son rôle de souveraine pour le coup !) toute mignonne en petite Dorrit qui tombe sous le charme de notre Monsieur Darcy d’une autre héroïne, (Matthew Macfayden). C’est assez troublant d’ailleurs, parce que vêtu et coiffé de la sorte, nous avons vraiment l’impression que c’est Monsieur Darcy qui s’est téléporté dans cette histoire, je trouve !


Pour ce qui est de l’histoire, je me souviens avoir aimé enchainer les épisodes et les aventures de cette pauvre famille Dorrit. On lui espère, sans grande crainte, une fin (enfin) heureuse. L’ambiance est certes, sombre et humide à la marée chaussée, comme il conviendrait de l’être, et plus joyeuse et colorée lorsqu’on en sort pour suivre les intrigues de salons, et heureusement, ça fait du bien… Bien qu’on se rend compte qu’on est parfois plus tranquille sur les pavés boueux de la marée chaussée, que les pieds sur un tapis persan et la tête sous un plafond à moulures ahah !

Je vous conseille cette mini-série, si, comme moi, vous aimez les classiques period dramas, avec sa dose de malheur, mais également la fraîcheur de pointes d’humour parsemées comme il faut en attendant une fin heureuse ! (Je vous spoil un peu en disant cela ? mais on devine la fin rapidement, donc « spoil avoué, à moitié pardonné » !)

Lire l'article
Aucun commentaire
Partager sur

24 nov. 2017

A Promise


A Promise (Une Promesse en VF) 
est un film de Patrice Leconte sorti en 2013 en France.
Il s'agit d'une adaptation filmique du roman
Journey into the Past
de Stefan Zweig.



Synopsis

Allemagne, 1912. Un jeune diplômé, d’origine modeste, devient le secrétaire particulier d’un homme âgé, patron d’une usine de sidérurgie. L’état de santé du patron se dégrade et lui impose de rester à domicile. Il y accueille le jeune homme pour travailler. L’épouse du patron est une femme de trente ans, belle et réservée. Le jeune homme s’éprend d’elle, sans oser révéler ses sentiments. Dans le huis-clos de la demeure, couve cette passion amoureuse, sans geste ni parole, tout en regards et en silences. Brusquement, le patron décide d’envoyer son protégé au Mexique, afin d’y superviser l’exploitation de mines de fer. L’annonce de ce départ provoque chez l’épouse une réaction désespérée. Le jeune homme réalise qu’il est aimé d’elle, lui aussi, en secret. Mais la présence du mari malade interdit à leur amour de s’accomplir ici et maintenant. L’épouse fait une promesse : au retour du jeune homme, dans deux ans, elle sera à lui.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Lotte Hoffmeister ๑ Rebecca Hall
Friederich Zeitz ๑ Richard Madden
Karl Hoffmeister ๑ Alan Rickman
Otto Hoffmeister ๑ Toby Murray
Anna ๑ Shannon Tarbet
Frau Herann ๑ Maggie Steed 


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

En lisant le synopsis je me suis dit, en soupirant, qu’encore une histoire d’amour impossible pendant la première guerre mondiale, c’était bien du vu et revu… J’ai donc commencé à regarder le film, sans grandes convictions, par principe (et têtes d’affiche obliges).

Maintenant que j’ai vu le film, je peux vous le dire, ce n’est pas une histoire d’amour « à la guerre »… Nos deux protagonistes sont allemands, et le film commence avant la déclaration de la première guerre mondiale. Aucun parti pris dans ce film, pas de soldats boueux sur le front risquant leurs vies, rien que des plans de grande maison bourgeoise ou petit appartement modeste (et un tout petit aperçu de drapeaux nazis dans les rues pour contextualiser tout de même)… C’est vraiment rare de trouver un film nous donnant un aperçu de la vie que pouvaient avoir des allemands aisés pendant la guerre, Monsieur et Madame Tout-le-monde, subissant les inconvénients d’une guerre qu’on leur impose également… 


J’ai finalement assez aimé l’histoire et ce qu’elle illustre. Au départ, nous suivons Friederich… puis à la fin du film c’est Lotte que nous suivons sans avoir de nouvelle de notre premier compagnon ! Et si, au final, c’était simplement l’amour que nous suivions ? Friederich porte en lui un amour qu’il offre petit à petit à Lotte, par le temps passé ensemble et la complicité naissante puis la passion qui les animera… en partant d’Allemagne c’est à Lotte qu’il laissera tout cela, en souvenir de lui, telle la promesse qu’il lui a faite. Nous, voyeur de leur histoire, nous restons avec Lotte, son espoir en poche (qu’elle porte d’ailleurs sous les yeux) à attendre après un retour beaucoup plus long que prévu… 

En définitive, ce film est une belle histoire d’amour et il porte très bien son titre. Je vous le conseille vraiment si vous êtes fleur bleue comme moi… 

Lire l'article
Aucun commentaire
Partager sur

17 nov. 2017

Doctor Thorne


Doctor Thorne (Docteur Thorne en VF) est une mini série
créée par Julian Fellowes diffusée initialement à la télévision 
britannique sur ITV en 2015. Il s'agit d'une adaptation
du roman
du même nom d'Anthony Trollope publié
pour la première fois en 1858.
Cette mini série comporte 3 épisodes.

Synopsis

Mary Thorne, née de parents inconnus, grandit sous la tutelle de son oncle, le docteur Thorne. Elle passe une bonne partie de ses jeunes années en compagnie de la famille Gresham dans le domaine de Greshamsbury Park. Au fur et à mesure qu'ils se rapprochent de l'âge de prendre leur envol et des responsabilités d'adultes, le passé commence à frapper à la porte de Mary et les problèmes financiers de la famille Gresham menacent de séparer les jeunes gens, mettant en jeu leurs relations amicales, ou amoureuses.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Docteur Thorne ๑ Tom Hollander
Mary Thorne ๑ Stefanie Martini
Frank Gresham ๑ Harry Richardson
Sir Roger Scatcherd ๑ Ian McShane 
Louis Scatcherd ๑ Edward Franklin
Lady Arabella Gresham ๑ Rebecca Front 
Frank Gresham Snr ๑ Richard McCabe 
Lady Augusta Gresham ๑ Gwyneth Keyworth


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Ah ! le grand retour de Julian Fellowes, créateur de Downton Abbey, 
très attendu au tournant avec cette mini série ! 


Docteur Thorne est une mini-série qui se regarde très vite et très facilement. L’histoire est courte et assez simple à comprendre au fil des évènements et je trouve agréable que la petite série soit étalée sur 6 épisodes, ce qui permet d’approfondir certaines scènes. On retrouve, avec plaisir, des intrigues dignes des romans populaires de l’époque : des complots pour récupérer les héritages familiaux, des arrangements de « bons » mariages, des soupçons sur les véritables origines de ses voisins etc.


Les personnages, caricaturés juste comme il le faut, ne sont pas trop nombreux, ni trop complexes. On comprend la place de chacun et le rôle qui lui revient. Les costumes sont agréables à regarder et les couleurs vraiment bien choisies. Les décors également, bien qu’une impression de couleurs saturées et de fonds verts parfois, m’a fait douter de la véracité des décors en extérieur. Peut-être qu’une impression de ma part…


En conclusion, une mini-série comme on les aime, le dimanche après-midi sous la chaleur d’un plaid, à se laisser porter par les mésaventures du Docteur Thorne et sa nièce, la jolie Mary. Une histoire avec son petit nombre de péripéties et rebondissements pour se détendre et se vider la tête agréablement. Bon visionnage à vous… si ce n’est pas déjà fait !

Lire l'article
Aucun commentaire
Partager sur

10 nov. 2017

Vaux Fait Son Cinéma : Les costumes de la série Versailles


Le weekend dernier se terminait l'exposition "Vaux fait son cinéma" au château de Vaux-Le-Vicomte dont je vous parlait il a quelques temps dans cet article. Comme je vous le disais, le château a abrité de très nombreux tournages de films et séries depuis des dizaines d'années déjà. Pendant tout le mois d'octobre vous pouviez, en faisant la visite du château, également accéder à une exposition de costumes et accessoires ayant servis aux tournages récents. Ma copine Léa en poche, nous voilà au château que nous avions déjà visité, certes, mais cette fois pour nous intéresser non pas aux moulures ou tapisseries mais plus précisément aux nombreux costumes de la série ♥ Versailles ♥ une de nos séries adorées !


J'en ai profité pour prendre quelques photos des costumes. Cela était permis alors pourquoi s'en priver n'est ce pas ?! Histoire d'en garder un souvenir et de pouvoir contempler mes petites photos pour apprécier encore et encore ce moment... et surtout de pouvoir vous les partager ici ! A défaut d'avoir pu voir les acteurs dans leurs costumes, on peut se contenter de les admirer vides mais qui se suffisent à eux-mêmes tellement ils sont beaux. Bon, par contre, je suis désolée mais nous n'avions pas le droit de mettre le flash, du coup, certaines photos rendent très sombre...

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

1er ensemble



Dans le grand hall, pièce maîtresse du château, mais aussi des tournages de la série, étaient exposées deux groupes de tenues, de part et d’autre. Dans le premier ensemble, beaucoup de belles robes, et beaucoup de petites étoiles qui se sont mises à scintiller dans nos yeux, du coup ! Deux tenues de la troisième saison (ouh le spoil !) tout d’abord, puis une robe rouge de la Reine Marie-Thérèse, une tenue plus exotique en arrière-plan. Enfin, trois tenues des trois « partenaires » de Monsieur, soit la robe bleue d’Henriette, une tenue du Chevalier de Lorraine et le beau petit manteau de La Palatine, lors d’une de ses sorties avec le Roi. En arrière vous pouvez également voir une autre robe de la Reine.





• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

2ème ensemble



De l’autre côté de la pièce, en premier plan, un très beau manteau du Roi, qu’on a beaucoup vu à l’écran, à côté d’une robe rouge encore une fois que Marie-Thérèse a pas mal porté aussi si mes souvenirs sont bons. Un duo de tenues de couleur or, pour le Roi et la Marquise de Montespan sur le côté. Mais aussi, une robe d’Henriette que je n’ai pas réussi à trouver en image, assortie à la tenue de son époux, Monsieur. Enfin, une robe de la Reine encore en arrière…



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

3ème ensemble



Trois tenues composaient cet ensemble exposé dans une pièce du château. Une robe rouge de la Reine Marie-Thérèse, puis une superbe tenue gris argenté de Monsieur le frère du Roi, et enfin, une robe avec un châle intégré de Madame De La Vallière, première maîtresse du Roi que nous pouvons voir dans la saison 1.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

4ème ensemble



Nous avons été très déçues de tomber sur ce dernier ensemble, caché dans un recoin « cul de sac » d’une salle à manger, sans indication... Une fois devant, nous nous sommes rendues compte que les spots, déjà peu nombreux ailleurs, n’éclairaient pas les tenues (grillés sûrement ?). Placées à contre-jour, en plus, on ne voyait rien du tout. Et comme les photos étaient autorisées, mais sans flash, j’ai quand même tenté d’en prendre une, et vous l’ai éclaircie un peu grâce à Photoshop (système D, hein) ! C’est vraiment dommage car ces tenues avaient l’air d’être splendides

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

A part les costumes ?



A l’époque du Roi Soleil, les marchands présentaient leurs étoffes et vêtements aux gens de la cour en format réduit. Les petites poupées mannequins que vous pouvez voir ci-dessus sont celles utilisées en tant qu’accessoires dans la première saison de la série Versailles, lorsqu’un marchand vient présenter ses marchandises au château.


Durant la visite du château, dans certaines pièces ayant servies de décor à la série ou au film de Dany Boon « Raid Dingue », des petites mises en scène sont créées pour nous immerger dans ce à quoi ressemble un plateau de tournage à Vaux.  


Comme vous pouvez le voir ici, un écran est installé, diffusant des extraits de la série Versailles, dont les scènes se passent dans cette pièce, la salle à manger rouge. Nous avons beaucoup aimé cette idée car même si nous avions suivies les deux saisons très assidûment, nous n’avions jamais trop fait attention à l’endroit précis où cela se passait. Retrouver à l’écran les détails de la pièce dans laquelle nous étions était très intrigant, et comme deux « fan-girls » qui se respectent, on pouvait se dire « Tu te rends compte, ils étaient ici, et ont tournés là ! » ahah !


En fin de journée, la pluie avait cessé et nous avons donc pu profiter d’un petit tour dans le parc du château… Encore une belle journée entre amies (malgré le temps maussade) ! Nous sommes ravies d’avoir pu voir de si près les costumes de l’une de nos séries favorites. Merci encore au château de Vaux-Le-Vicomte d’avoir organisé cette exposition qui valait le détour (pour des fans comme nous) c'était une belle idée !


Et vous, êtes vous allés voir une exposition de costumes de film/série ?
ou avez vous déjà visité le château de Vaux le Vicomte ? 
Racontez moi tout ! :) 

Lire l'article
2 commentaires
Partager sur