Bienvenue sur mon blog

Chroniques

LES CHRONIQUES

Miss Potter


Miss Potter est un film de Chris Noonan sorti en 2007.
Il s'agit d'un film biopic sur Beatrix Potter,
très célèbre dessinatrice anglaise, auteure
des aventures de ce cher Pierre Lapin !




Synopsis

A l'époque de l'Angleterre victorienne, Beatrix aurait seulement dû rêver d'un beau mariage, comme toutes les jeunes femmes de sa condition, mais elle s'intéressait à beaucoup trop de choses. La nature et les animaux la fascinaient, tout comme les sciences, le dessin et la peinture. Il n'aura fallu qu'une lettre illustrée pour que son destin bascule, il aura fallu tout son courage pour qu'elle puisse vivre, aimer et exister comme aucune femme avant elle.

Elle a racheté les immenses paysages de la campagne anglaise qui l'ont inspirée pour en faire don aux générations futures, et aujourd'hui ses livres se vendent toujours autant, mais au-delà de son œuvre, Beatrix Potter était une femme exceptionnelle, aussi avant-gardiste qu'imaginative, aussi fragile que puissante. Il est temps de découvrir sa fascinante histoire...




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Beatrix Potter ๑ Renée Zellweger
Norman Warne ๑ Ewan McGregor
Millie Warne ๑ Emily Watson
Helen Potter ๑ Barbara Flynn
Rupert Potter ๑ Bill Paterson


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Pierre Lapin fait parti des livres illustrés que je regardais beaucoup, étant enfant. Il y a peu, en me promenant dans les allées de Cultura, je me suis rendue compte qu'ils le remettaient au goût du jour en ressortant ses livres et même un film au cinéma ! J'ai trouvé l'idée très bonne car Pierre Lapin et ses amis sont intergénérationnels et leurs histoires savent comment conquérir le cœur des enfants, peu importe l'époque (puisqu'ils ont quelques centaines d'années déjà) ! Je me suis soudainement rappelé de ce film, que j'avais vu et beaucoup aimé (j'adore les biopic comme vous le savez) il y a quelques années. Cela m'a donné envie de le regarder à nouveau, c'est donc ce que j'ai fais et ce sont mes impressions à chaud, que je vous livre aujourd'hui... 


Le film est très beau esthétiquement. Les personnages portent de beaux costumes d'époque, les paysages sont tout à fait adéquats avec ce que l'histoire tend à dégager et les petites animations des dessins de Miss Potter sont adorables. On se prend vite à l'histoire qui est simple et jolie, comme les illustrations de Beatrix finalement. Je vous recommande ce film, qui peut également être regardé par un jeune public. 


Je me rappelais que j'avais trouvé le film triste la première fois mais je ne savais plus trop pourquoi exactement... Ce second visionnage m'a également rendue bien triste pour cette pauvre Beatrix. Etre toujours célibataire passé la trentaine et gagner soit même sa vie, quel courage pour l'époque mais quelle belle force de caractère aussi ! On pourrait penser à un film très féministe aussi mais c'est assez bien tourné et très en douceur. Elle accepte l'amour des hommes et ne s'obstine pas à être juste seule et débrouillarde. Ce qu'elle souhaite c'est simplement vivre de sa passion, et peu importe si ce n'est pas dans la meilleure époque pour cela qu'elle vit. 


Jane Eyre


Jane Eyre est une mini-série datant de 2006.
La mini série est composée de 4 épisodes.
Il s'agit d'une adaptation filmique du roman
de Charlotte Brontë, publié en 1847.

Synopsis

Devenue orpheline très jeune, sans la moindre fortune, la petite Jane Eyre est élevée par une parente aisée, la tante Reed, dans le nord-est de l’Angleterre. Souffre-douleur de ses cousins, maltraitée par leur mère, l’enfant solitaire et rebelle est envoyée à Lockwood, un pensionnat pour jeunes filles pauvres. Durant ces sévères années d’apprentissage, qui font d’elle une jeune fille accomplie, elle affronte la mort de son unique amie et noie sa tristesse dans le dessin. À 19 ans, elle part travailler dans une vaste demeure isolée, Thornfield Hall, comme gouvernante auprès de la pupille d’un riche original, Edward Rochester, lui-même se trouvant à l’étranger. Tous deux se retrouvent face à face pour la première fois sur la lande, un soir d’orage...


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Jane Eyre (adulte) ๑ Ruth Wilson
Jane Eyre (enfant) ๑ Georgie Henley
Mr. Rochester ๑ Toby Stephens
Mrs Fairfax ๑ Lorraine Ashbourne
Mrs Reed ๑ Tara Fitzgerald
Blanche Ingram ๑ Christina Cole
George ๑ Ned Irish


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Plus le temps passe et les chroniques défilent sur le blog, plus je me dis qu'il faut vraiment vraiment que je vous parle un peu des gros et grands classiques littéraires adaptés en films ou mini séries... Aujourd'hui j'ai décidé de vous présenter une adaptation du roman de Charlotte Brontë qu'on ne présente plus, Jane Eyre ! 


Comme pour la plupart des adaptations dont je vous parle ici, je n'ai pas lu le roman qui a inspiré la mini-série (quelle mauvaise chroniqueuse je fais...), je vais donc porter mon opinion sur l'histoire de la mini-série uniquement et non sur l'exactitude des faits tels qu'on peut les lire dans l'oeuvre originelle. Par contre, si vous l'avez lu, c'est avec grand plaisir que j'attends de lire votre avis dans les commentaires pour m'en dire plus !!!


Pour faire (très) court je dirais que l'histoire est assez sombre et que la vie de cette brave petite Jane nous aspire beaucoup de pitié. Son enfance est tellement triste et dénuée de toute forme de gentillesse et d'amour qu'on pourrait porter à un enfant. C'est d'ailleurs pour cela que nous retrouvons plus tard une jeune femme froide et assez peu expressive... 

Pour ce qui est de l'histoire, il faut avouer que la fin est assez prévisible. Bien qu'un petit retournement de situation arrive un peu là il faut, nous sommes face à l'happy ending qu'on pouvait souhaiter à cette petite Jane qu'on ne peut qu'affectionner au fil des quatre épisodes. 


Comme je vous le disais ma chronique est assez ri-qui-qui cette semaine mais je ne sais trop quoi dire (et pour tout vous avouer, j'ai vu cette mini-série il y a un bon moment déjà aussi...). Mais si je la regarderai à nouveau, je promets de vous en publier un meilleur avis, plus complet ! 

Goodbye Christopher Robin


Goodbye Christopher Robin 
est un film de Simon Curtis sorti en 2017.
Il s'agit d'un biopic autour de la création de Winnie The Poh.



Synopsis

La relation entre A. A. Milne, le créateur de Winnie l'Ourson, et son fils Christopher Robin, dont les jouets ont inspiré le monde magique du personnage.




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Christopher Robin (à 8 ans) ๑ Will Tilston
Christopher Robin (à 18 ans) ๑ Alex Lawther
Alan Milne (Blue) ๑ Domhnall Gleeson
Daphne Milne ๑ Margot Robbie
Olive ๑ Kelly Macdonald


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Amoureuse du vaste et touchant univers Disney, j'ai tout de suite voulu voir ce film intriguant... Qui se cache derrière le petit garçon adoré de l'ourson jaune un peu trop gourmand ? Je me doutait bien que si des studios en ont fait un film, c'est qu'il devait y avoir une intrigue derrière cette histoire intergénérationnelle et internationnale ! 


Je n'ai pas été déçu. Le film est vraiement touchant. D'ailleurs, les premières minutes et le titre en lui-même vous font dire : je vais verser une larme pendant ce film, c'est certain ! et on n'a pas envie d'être à ce moment larmoyant du film, parce que tout ce que l'on souhaite, c'est que tout continue d'aller de mieux en mieux pour ces personnages. 


Le film est très beau à regarder. Les couleurs et la lumière, les formes des arbres, les personnages, tout est en place pour que vous retrouviez des références à Winnie l'Ourson, tels des indices de ce petit univers naissant.  


Je ne sais pas à quel degré l'histoire de Blue et de son petit Billy Moon est romancée dans ce film, malgré mes quelques petites recherches sur le net, mais tout cela semble vraisemblable et bien triste même... Conquise par ce film, je vous le recommande, si comme moi, votre enfance à été bercée par les bras potelés de ce petit ourson au grand cœur ! 

Sissi : Naissance d'une Impératrice


Sisi (Sissi : Naissance d'une Impératrice en VF) 
est un téléfilm allemand en deux parties de Xaver Schwarzenberger
sorti en 2009 en France. Il s'agit d'un biopic sur les jeunes années
de règne de l'Impératrice Elisabeth d'Autriche, surnommée Sissi.


Synopsis

Épisode 1

Sissi se réjouit que sa sœur, Hélène de Bavière, soit promise à l'empereur d'Autriche, François-Joseph. Lorsque Sissi et le prince se rencontrent, il tombe immédiatement sous le charme de cette jeune fille spontanée. Il décide d'épouser Sissi à la place de sa sœur. La mère du jeune homme, l'archiduchesse Sophie, n'apprécie guère cette relation car Sissi est peu conventionnelle et ne se préoccupe guère de l'étiquette. La jeune Sissi ignore que son destin est sur le point de basculer.

Épisode 2

Malgré la mort de sa fille, Sissi continue de remplir ses devoirs de mère, d'épouse et d'impératrice. La guerre frappe aux portes de l'empire et François-Joseph espère que Napoléon III le soutiendra dans son combat pour conserver la Lombardie. Mais il n'en est rien, Napoléon se range au côté du royaume de Savoie qui veut unifier l'Italie. De son côté, Sissi est en conflit avec sa belle-mère et les deux femmes s'affrontent souvent, surtout sur l'éducation du prince héritier.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Sissi ๑ Cristiana Capotondi
Franz ๑ David Rott
Impératrice Sophie ๑ Martina Gedeck
Comte Andrassy ๑ Fritz Karl
Ludovika ๑ Licia Maglietta

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

J'ai pu regarder ce téléfilm sur la TNT il y a quelques temps déjà et ce fut une très bonne surprise ! Habituée à voir notre impératrice Autrichienne préférée sous les traits de Romy Schneider, (qu'on adore se passer aux moments de Noël également, mais qu'on connait un peu trop par cœur aussi) datant de plusieurs dizaines d'années, cette fois, une version plus récente était très agréable à regarder.  

Une version en deux parties mais assez détaillée des grands moments de la vie de la jeune Sissi, sa rencontre avec son cousin Franz, son destin d'impératrice d'Autriche, ses enfants, et son implication dans la vie politique de l'Autriche mais surtout : son caractère bien trempée et son envie de changer le monde !


Habituée à la célèbre version avec Romy Shneider (que j’aime d’ailleurs beaucoup), je me suis laissé entraîner par cette jolie romance dans laquelle le schéma est assez courant : une jeune roturière un peu trop rebelle sur les bords, mais néanmoins de bonne famille tombe sous le charme d’un beau prince (bon ok, c’est un empereur dans le cas présent), dont la mère veut la mettre à l’épreuve, mais l’amour triomphe toujours… C’est classique et on pourrait même trouver certaines scènes clairement niaises mais j’aime ça. Ça fait du bien de regarder ce genre de mini série, pour voir notamment de beaux costumes d’époque et des intrigues assez simples. Je ne pense pas que la vie de l’Impératrice Sissi et de Frantz ait été aussi romancée, mais bon, savoir qu’ils ont tout de même vraiment existés me suffit pour rêver.

Mansfield Park : versions 1999 Vs. 2007


C'est une nouvelle sorte d'article que je décide aujourd'hui de vous présenter ! Un peu d’innovation par ici ne fait pas de mal pour casser un petit peu la routine des chroniques ! Cet article "duel" à pour but de vous présenter mes impressions sur deux adaptations d'une oeuvre de Jane Austen, à savoir, Mansfield Park donc. Pour vous présenter brièvement l'histoire, si elle ne vous dit rien du tout, bien qu'elle soit très populaire, voici un petit résumé des deux films :

Bande Annonce------------------------------------- Bande Annonce

Synopsis

Au début du XIXe siècle, habitant la propriété de Mansfield Park, en Angleterre, la jeune Fanny Price est secrètement amoureuse d'Edmund Bertram. Une autre résidente, Mary Crawford, amie et rivale, est éprise du même homme, tandis que Henry, le frère de Mary, cherche à séduire Fanny.

Mon avis

Mansfield Park n’est pas mon roman de Jane Austen préféré. Je n’ai jamais trop accroché à cette histoire. Peut-être le côté huit clos, ou encore le côté amourette en cousinade… ? Il y a peu de personnages et ils évoluent tous dans la propriété de Mansfield Park, du coup, on tourne vite en rond dans leur bocal.


Je n’ai pas lu le roman de Jane Austen (je n’en ai lu aucun d’ailleurs, pour l’instant), alors je ne sais pas laquelle de ces deux adaptations est la plus fidèle à ce qu’Austen a pu écrire. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à vous exprimer à ce sujet dans les commentaires, je serai curieuse de lire votre avis ! Mon point de vue sera seulement porté sur les deux films du coup. 


J’ai revu ces deux films récemment et presque l’un à la suite de l’autre, à quelques jours d’intervalle, grâce à Netflix pour le film de 1999 et sur ARTE pour le téléfilm de 2007. Le film de 1999 est plus long, il doit faire 2 heures, pour 1h30 environ pour la version de 2007. Plus long mais également mieux construit. j’ai l’impression que les évènements sont nettement mieux répartis dans le temps que dans le téléfilm de 2007. Il y a une meilleure introduction, nous expliquant pourquoi Fanny Price est envoyée chez ses oncle et tantes, dans son enfance. On la voit également grandir avec Edmond, ce qui nous explique leur complicité depuis toujours. Son caractère est aussi plus travaillé, on la laisse d’avantage s’exprimer dans le film de 1999 même si elle se fait réprimander (nécessaire à notre compréhension de la relation qu’elle a avec sa famille). 


La venue de la fratrie Crawford est jouée différemment entre les deux versions. Marie est explicitement cupide et prétentieuse (je pense notamment à la scène où elle revient à Mansfield pour se rapprocher du potentiel nouvel héritier de la fortune familiale, croyant que le frère ainé d’Edmond est mourant) dans le téléfilm, alors que dans le film, ils ont choisi d’en faire un personnage plus subtil, voulant être aimée de tous pour arriver à ses fins…


Lorsque Monsieur Crawford courtise Fanny également, il est beaucoup plus crédible dans le film que dans le téléfilm où il ne lui fait que quelques compliments hasardeux… La preuve, Fanny elle-même tombe dans le piège dans le film, alors qu’elle ne fait que le repousser dans la version de 2007.
Enfin, la relation entre Edmond et Fanny, qui est censée être le centre d’intérêt de l’histoire, m’a franchement mise mal à l’aise dans le téléfilm : Edmond ne fait jamais d’allusion à l’amour qu’il peut lui porter, par contre elle, confie à qui veut bien l’entendre qu’elle est amoureuse de lui depuis toujours… Dans le film, Edmond le laisse sous-entendre, et Fanny reste toujours amicale avec lui dans sa façon d’agir. 


Des personnages sont présents dans le film, comme les parents de Fanny et ses frères et sœurs dont elle est l’ainée. Dans le téléfilm on voir seulement un frère à elle, dont on n’entend pas du tout parler dans le film pour le coup. Mais on ne verra jamais ses parents et ses autres frères et sœurs. Ce qui nous fera manquer la réplique très importante de sa mère, présente dans le film, en s’adressant à sa fille Fanny : « n’oublie jamais que je me suis mariée par amour… » qui remettra tout en cause, chamboulant la pauvre Fanny perdue entre raison et sentiments (aucun jeu de mots ici, ahah).


Même si vous l’aurez compris, j’ai clairement préféré le film de 1999 au téléfilm de 2007, j’aimerais revenir une dernière fois sur un point vraiment « bizarre » du second : la fin. Oui, je trouve la fin vraiment bâclée et c’est tellement dommage ! La révélation de l’amour qu’Edmond éprouve est tout sauf romantique, juste bizarre clairement. Comme une opération divine, un éclair de lucidité lui traverse l’esprit et « Oh ! Je suis amoureux de ma cousine Fanny depuis toujours, je dois lui dire au plus vite. »… 


Peut-être est-ce mal joué ? Peut-être la scène écourtée pour je ne sais quel choix de mise en scène… Bref, si vous avez-vous le téléfilm, dites-moi ce que vous en avez pensé !
En bref, je trouve que les personnages sont plus creusés et l’histoire mieux expliquée dans le film, ce qui donne quelque chose de beaucoup plus agréable à regarder et à comprendre !

Vikings


Vikings est une série de Michael Hirst diffusée depuis 2013.
La série comporte 5 saisons (à ce jour) totalisant 89 épisodes.
Une sixième saison est prévue prochainement.
Il s'agit d'une adaptation inspirée des légendes de conquêtes
de vikings les plus célèbres dont nous avons connaissance.


Synopsis

Scandinavie, à la fin du 8ème siècle. Ragnar Lothbrok, un jeune guerrier viking, est avide d'aventures et de nouvelles conquêtes. Lassé des pillages sur les terres de l'Est, il se met en tête d'explorer l'Ouest par la mer. Malgré la réprobation de son chef, Haraldson, il se fie aux signes et à la volonté des dieux, en construisant une nouvelle génération de vaisseaux, plus légers et plus rapides...


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Casting

Ragnar Lothbrok ๑ Travis Fimmel
Lagertha ๑ Katheryn Winnick
Bjorn (adulte) ๑ Alexander Ludwig
Floki ๑ Gustaf Skarsgard
Rollo ๑ Clive Standen
Aslaug ๑ Alyssa Sutherland
Athelstan ๑ George Blagden
Ivar (adulte) ๑ Alex Hogh Andersen
Ubbe (adulte) ๑ Jordan Patrick Smith
...


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Mon avis

Je voulais vous parler de cette série period/badass drama pseudo historico-légendaire depuis un long moment car elle a fait partie de mes séries fétiches pendant quelques années ! La saison 5 vient de se terminer et je voulais vous parler de la série dans sa globalité sans vous détailler les saisons, on y passerait beaucoup trop de temps et ce serait inutile pour vous en donner un avis plutôt concis.


L’histoire se passe en Scandinavie, terre des Vikings… Quand je vous disais que la série était historico-légendaire, je voulais dire qu’elle ne peut pas représenter avec exactitude ce qu’était la vie des Vikings à l’époque car nous ne savons que trop peu de choses à leur sujet. Les seuls écrits que nous avons de cette civilisation, si je ne me trompe pas, sont principalement des écrits des européens que les vikings allaient piller… Cette série s’inspire de plusieurs légendes et récits qui ont traversés les âges pour arriver jusqu’à nous. Les personnages ont peut-être existé mais ne s’appelaient peut-être pas comme ça, et n’ont peut-être pas vécu ces événements précis… mais je trouve que la série est bien montée et nous plonge vraiment chez les vikings !


« Vikings » c’est vraiment le titre qui va le mieux à la série car même si on suit en grande partie, la vie de Ragnar Lothbrok, on s’intéresse également aux autres membres de sa famille et à ses proches… et comme on peut s'en douter, les petits tracas de chacun forment de bons sujets pour les nombreux épisodes de la série !


D’après moi, la meilleure des saisons reste la première. Certes, pas beaucoup de moyen, et ça se voit, mais au moins une bonne introduction de la vraie nature viking ! Ragnar devient beaucoup trop doux et pacifique pour un vikings qui a soif de conquête normalement. On vous rappelle que les vikings étaient des pillards, mais aussi violeurs, qui faisaient des sacrifices humains, et égorgeaient les européens à tout va lors de leurs raids. Sauf que cet esprit-là, on le retrouve vraiment que dans cette première saison ! On nous présente parfois la série comme une version scandinave de Game of Thrones, mais je trouve qu'on en est encore loin. 


Beaucoup de choses sont mises en place au fil des saisons pour de futures intrigues qui malheureusement restent en suspens un moment puis tombent à l’eau… Je pense par exemple à des personnages tels que la femme du premier chef de clan, qu’on « garde sous le coude » pour finalement la laisser rejoindre le reste de sa famille, la fille de Bjorn qu’Aslaug laisse mourir dans la nature et dont tout le monde se fout (même son propre père hein), ou encore la chinoise qui se dit être une princesse et grâce à laquelle on s’imaginait déjà une intrigue en Asie mais qu’on tue minablement au détour d’un épisode sans trop de raison évidente… En résumé, beaucoup de petites étincelles incompréhensibles qui ne donneront pas de suite et s’éteindront prématurément, dommage !


J'ai beaucoup aimé l'évolution du personnage de Ragnar tout au long des saisons. Au départ, jeune fermier ambitieux puis grand chef vikings dont on entend encore les légendaires pillages aujourd'hui. Il a vraiment su nous surprendre au fil des événements et des saisons... J'avoue ne pas avoir anticipé plusieurs retournements de situations et ça, c'est vraiment agréable et m'a fait parfois un petit peu penser à ce que j'aimais le plus dans la série Game of Thrones : être surprise !


Pour la partie casting, j'ai découvert Travis Fimmel grâce à la série et ce fut vraiment une bonne découverte. Il a un visage (des yeux bleus magnifiques déjà) très intriguant. Il a une expression parfois, quand il plisse les yeux et fait un petit sourire en coin qui lui donne tellement un air malin qui convient parfaitement au rôle de Ragnar (surtout dans sa jeunesse) je trouve !


Mon personnage favoris, et ce depuis le tout premier épisode, est Lagertha sans aucune hésitation ! Elle représente tellement les femmes guerrières qu'étaient les valkyries et le respect qu'elle inspiraient. Brave, fière, courageuse et forte, on ne peut être qu'inspirée par ce personnage... Elle nous fait tellement mal au cœur également. On attend depuis la fin de la première saison, qu'elle puisse enfin retrouver le grand amour de sa vie qu'elle a préféré fuir par humiliation (qui n'en a pas voulu à Ragnar pour ça ? Frachement)... J'ai beaucoup aimé la folie de Floki, surtout dans les premières saisons... et puis enfin et surtout la découverte de George Blagden dans le rôle d'Athelstan ! Le retrouver sous la perruque de Louis XIV aujourd'hui dans la série Versailles me ravie :)


Une bonne série, vraiment que je vous conseille ! Bon, nous sommes loin des froufrous et dentelles des intrigues autour d'une tasse de thé dont j'ai plus l'habitude de vous parler mais, ça fait du bien de temps en temps de se perdre dans une série dans laquelle personne n'a de remord à trancher la tête de quelqu'un ahah ! ;) 

Guide de recherche

Acteurs

Un petit aperçu de certains acteurs et actrices (que j'aime beaucoup) récurrents dans les period dramas...

Abécédaire

Ici sont classées toutes les chroniques du blog par ordre alphabétique (pratique hein ? ^^)

Coups de ♡

Vous retrouverez ici mes films et séries coup de coeur, que je vous conseille vraiment de voir...

image
Mais au fait,

tu peux m'appeler Myam !

Grande amoureuse de l'Histoire et des vieilles pierres qui ont vu défiler et vivre des têtes couronnées. Je suis également une cinéphine et c'est tout naturellement que ma préférence se porte sur des films et séries à caractère historique.

Si, comme moi, vous êtes toujours à la recherche d'un bon film d'époque à regarder un soir, ou encore une série qui vous permettrait de remonter le temps et vous perdre dans le froissement des robes de ladies, vous êtes au bon endroit ! Vous voilà dans mon petit repère virtuel où j'aime partager avec vous mes impressions sur les films et séries historiques que je regarde. Elizabeth Bennet, Jane Eyre ou encore Anna Karenine ont beau être âgées de plusieurs centaines d'années, laissez moi vous montrer que ces dames ne sont pas si ringardes qu'on pourrait le penser !